La racine du paganisme

19-06 at 4:37 (Apologétique, Encyclopédie, Heurs et malheurs, Philosophie, Théologie) (, , , )

Pensée détachée :

Comment en finir véritablement avec Dieu ?

Le haïr comme certains athées (je pense aux communistes espagnols), c’est encore croire en Sa présence, vivre avec Lui. (Octavio Paz note dans le Labyrinthe de la solitude, que blasphémer c’est encore croire en Dieu). Notre époque estime non sans raison, que haïr Dieu, c’est encore Lui faire trop d’honneur, que Le prendre en considération, c’est encore trop L’aimer. Elle sait que l’indifférence est plus forte que la haine, car elle permet de sortir du cercle, de rompre le lien qui unit l’homme à Dieu.

Voici tout le paganisme moderne qui est la copie conforme de l’ancien. Le paganisme ancien ignorait la révélation primitive, et se forgeait des idoles en bois. Celui d’aujourd’hui ignore la doctrine catholique et fond des idoles en plastique.

Se fabriquer de faux dieux, et oublier le Vrai, c’est la méthode infaillible pour se débarrasser de Dieu.

Publicités

10 commentaires

  1. Franz said,

    Décidément, le paganisme est au centre des débats en ce moment!

    Je ne suis pas païen, mais le paganisme (antique, celui de Platon et de Sénèque!) me parle beaucoup. Du reste, je trouve que haïr Dieu, c’est stupide: en effet, si on est athée, alors on ne croit pas en Dieu, alors comment peut-on le haïr, s’il n’existe pas?) Et puis, la figure de Dieu, qu’on n’y croit ou non, d’ailleurs, n’est pas haïssable; au contraire, elle est hautement estimable.

    Etre indifférent au christianisme, c’est se fermer des portes précieuses, et tarir une source de spiritualité dont l’eau abreuve l’âme.

    J’ai moi-même une certaine « sympathie » pour le christianisme, mais j’en ai encore plus pour le paganisme ancien. Mais un paganisme qui ne serait pas anti-chrétien.

    Je crois que le problème, ce sont les a priori qu’ont chacun des deux antagonistes sur l’autre.

    Et comme vous avez l’air d’avoir un avis sur la question, je vous invite à venir alimenter le débat qui a lieu dans l’article « la vraie tolérance » de mon site.

    Vous ne parlerez pas dans le désert, cette fois, même si ces temps-ci l’audience est en baisse!

  2. La voix dans le desert said,

    A mon sens, il n’y a pas d’athées, il ne peut y avoir que des incrédules, ou des impies. Ce sont ces derniers que je dis haineux. Le seul Dieu qui leur convienne, c’est celui des déistes, qui n’implique aucun dogme ni aucune relation directe avec sa Créature, mais la figure du Père à qui on doit obéissance, est abhorrée.

    Le paganisme est nécessairement anti-chrétien. Pas parce qu’il persécute les chrétiens. Il y a des païens qui ont persécuté les chrétiens, et d’autres qui les ont accueillis dans l’indifférence complète. Mais intrinsèquement, le paganisme est un refus du dogme révélé. Rome a accueilli généreusement tous les dieux étrangers dans son Panthéon, c’est la tolérance païenne. Mais le christianisme est fondamentalement étranger à cet esprit, qui prétend que la Vérité est en Dieu, qui s’est révélé aux hommes. Les disciples du Christ ne peuvent suivre que Lui, et cet esprit, un païen ne peut pas le comprendre.
    C’est très hasardeux de mettre sur le compte du paganisme antique la philosophie grecque, tant historiquement qu’en jugeant des doctrines qu’elle expose….
    Ceci dit il est évident qu’il y a mille choses excellentes en Platon et en Sénèque. C’est heureux que vous appréciez ce dernier, qui doit être ce que le stoïcisme romain a produit de mieux. Je le trouve bien meilleur aux stoïciens grecs. Le défaut de Sénèque, c’est le naturalisme bien sûr du point de vue scolastique. Mais les stoïciens grecs sont plus « métaphysiciens », et leur paganisme m’est insupportable.

  3. Franz said,

    En somme, le paganisme et le christianisme font partie de deux mondes différents. Vous dîtes que le paganisme est nécessairement anti-chrétien, mais le christianisme est aussi nécessairement anti-païen. Et c’est normal.

    Mais je ne crois pas que la paganisme soit nécessairement anti-chrétien. Après tout, un dieu de plus ou de moins, cela ne fait pas une très grande différence. Il est des païens qui pensent que les chrétiens ont choisi de se focaliser sur un seul Dieu, qu’ils ont élevé en Dieu suprême. D’ailleurs, les stoïciens parlent aussi d’une Raison universelle qui n’est pas si éloignée de Dieu que cela…

  4. La voix dans le desert said,

    Je suppose que vous appelez paganisme, le mode de vie païen. Si c’est le cas, évidemment, le paganisme n’est pas foncièrement hostile au christianisme, personne n’avait besoin de tuer du chrétien pour se sentir vraiment païen. Mais la doctrine païenne est tolérante : il ne s’agit pas de respecter une personne, mais de tolérer une doctrine. Ce qui est radicalement opposé au christianisme, qui se veut dépositaire de la Vérité, mais qui par idéal de Charité tente de respecter les personnes (idéal difficilement accompli, je vous l’accorde)
    Après, vous trouverez mille parallèles, mille argumentations païennes allant dans le sens chrétien. C’est même pour cela que les scolastiques ont repris les philosophies grecques pour les incorporer à la doctrine théologique catholique. Mais il y a aussi inversement, mille arguments irrecevables du point de vue chrétien. Et d’autre part, on peut dresser des parallèles entre tout. Surtout s’il s’agit de doctrines sur Dieu, sur la divinité, ce genre de choses, car Dieu est omniprésent, on ne peut pas s’en passer…

  5. Vertumne said,

    Le christianisme originel et le paganisme sont deux univers complètement opposés. Pour le premier, ce monde n’est rien et l’arrière monde est tout, alors que pour le second rien n’existe en dehors de cet univers.

    Pourtant, un syncrétisme s’est clairement dessiné dès la conversion de l’Europe sous la forme de notre catholicisme médiéval, à mes yeux plus païen que chrétien. Puis, petit à petit, de Réforme en Contre-Réforme en Vatican II, le christianisme s’est progressivement épuré de ses « scories » païennes pour devenir de plus en plus semblable au christianisme évangélique des débuts. La nature ayant horreur du vide, cette dépaganisation du christianisme a été accompagné d’une réapparition du paganisme sur la scène religieuse; timidement à la Renaissance, plus vigoureusement dans la période Romantique et encore plus fort de nos jours.

  6. Méduse said,

    Citation :
    « Le christianisme originel et le paganisme sont deux univers complètement opposés. Pour le premier, ce monde n’est rien et l’arrière monde est tout, alors que pour le second rien n’existe en dehors de cet univers.  » Joli racourci de pensée, qui traduit un manque de connaissances évident sur le sujet.

    Penchez-vous sur les ouvrages d’histoires des religions, les textes de l’héllénisme, de la tradition païenne romaine, égyptienne, nordique, depuis quand ces religions antiques ne possèdent pas d’autre-monde, de vie après la mort, d’élévation spirituelle… Il n’y a qu’à regarder la tradition funéaire égyptienne, son royaume d’osiris, son jugement pesée de l’âme du défunt confrontée à la plume de Maât, les fameuses 42 confessions négatives qui traduise l’idéal de vertu et moralité de l’égyptien ancien (ne pas voler, mentir, tuer, convointer le bien d’autrui…etc), les textes de sages tel Ptahotep, Aménémopé…etc.

    Le paganisme est nécessairement anti-chrétien, non !
    Car la pagnisme existait avant le christianisme, c’est donc anachronique de tenir un tel propos. Il l’est devenu par la force des choses à cause de la concurrence que le christianisme lui a opposé. Le christianisme étant de nature missionnaire et prosélyte, visant à imposer un « Vrai dieu » et une « vrai religion » insinuant donc que les autres ne sont pas admissibles, valables ou tolérables Le paganisme quant à lui n’étant pas par nature prosélyte ni missionnaire, la confrontation parfois violente devenait inévitable au fil du temps… avec son lot de guerres de religions et conversions forcées au nom de la foi…

  7. La voix dans le desert said,

    Meduse,
    Le christianisme s’oppose à la revelation primitive, au Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Le christianisme n’étant que la suite de cette première alliance, c’est plutôt le paganisme qui était anachronique au temps des premiers chrétiens.

    Mais dogmatiquement parlant, et c’est là l’essentiel, le paganisme est un refus de la vérité, ce qui en fait un adversaire frontal du christianisme. Vous dites vrai que la confrontation était inévitable.

    Vertumne,
    Vous êtes un païen moderne, plus Niezschéen qu’autre chose. Meduse vous a répondu parfaitement, car l’athéisme n’était que rare dans le monde antique, ne vous en déplaise.

    Par ailleurs, je me demande bien ce que vous trouvez de païen dans le Moyen Age… Car le syncrétisme dont vous parlez n’existe pas.

  8. Artahe said,

    Euh… Le paganisme était anachronique au temps des premiers chrétiens? Prouvez-moi ça par A + B, en sachant bien entendu que les arguments du type « le christianisme est une religion révélée, les païens ont refusé la vérité » ne sont en aucun cas valables. Je vais vous dire ce que je pense.

    Je pense qu’aujourd’hui, car c’est aujourd’hui qui nous intéresse, le paganisme, quel qu’il soit (wicca, asatru, hellenisme, etc…) et religions révélées doivent pouvoir coexister. D’un côté comme de l’autre, on ne doit pas chercher des raisons d’interdire un culte sous prétexte qu’il ne va pas dans le sens que celui que l’on pratique. Parler de Vérité en parlant de l’enseignement catholique est une gageure, car il n’y a pas de vérité absolue dans l’enseignement religieux. On y imagine des causes plus ou moins plausibles à des événements que l’on ne peut expliquer. Aujourd’hui encore, on est pas sûrs de l’origine du monde (Big Bang unique ou séries de Big Bangs?). Les chrétiens disent que Dieu a créé le monde en 6 jours. Les nordisants font intervenir le Ginnungagap, le fameux gouffre originel. Les Grecs ont Gê, devenue Gaia chez les Romains. Et ainsi de suite. Aucune de ces versions n’est la Vérité absolue, mais est une vérité adoptée par des personnes. Du moment où on reste dans la sphère privée, rien n’empêche quelqu’un de croire au grand oignon cosmique s’il le désire ^^.

    Pour parler un peu historiquement: le paganisme existait bien avant le christianisme, et ce dans le monde entier. Le terme paganisme est un mot péjoratif employé par les chrétiens pour désigner les pratiquants des vieux culte de la Terre (les polythéistes donc). Les amérindiens, les celtes, les germaniques, les grecs, les slaves, les japonais… Tous les peuples antiques étaient païens, et l’ont été pendant des millénaires. Ramener le paganisme à cette seule considération qui fait de ces religions (oui au pluriel) des sous-croyances indignes tout en prétendant que le christianisme, détenteur de la Vérité, est tolérante me prouve en tout cas que j’ai bien fait de ne jamais choisir cette voie. Je n’ai rien contre les chrétiens, mais qu’on ramène des millénaires d’histoire à une considération très chrétienne comme quoi rien n’est crédible en dehors du christianisme me fait bondir.

  9. Artahe said,

    Encore une chose: parler de faux dieux, c’est insulter des millions de personnes qui ne pratiquent pas votre religion. Alors si vous voulez parler de tolérance, ne parlez pas de faux et de vrais dieux.

  10. La voix dans le desert said,

    Il n’y a pas de millions de personnes qui croient en Astarte, Dieu soit loue, mais la question n’est pas numerique, elle est doctrinale. Si je crois en un dieu unique, je ne peux pas croire en d’autres dieux, donc je les considerent comme faux, rien de plus normal. C’est ce que faisaient les juifs, puis les chretiens et les musulmans. Oui je dis les juifs, car tous les peuples antiques n’etaient pas paiens, contrairement a ce que vous dites.

    Mais surtout, ne me parlez pas de la tolerance, c’est une non valeur. Mais je prefere tout de meme preciser, au cas ou vous confondriez, que je n’insulte personne, je ne parle que de doctrine. La physique d’Aristote etait fause, la science l’a prouve, ce n’est pas insulter Aristote que de le dire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :