En mémoire d’un homme d’honneur

28-03 at 5:32 (Beauté, Heurs et malheurs, Histoire, Lectures)

charette.jpg

François Athanase de Charette de La Contrie, mort pour le Roy le 29 mars 1796, des fusils républicains.

En toutes les provinces                                        
Vous entendrez parler
Qu’il y a un nouveau prince
Qu’on dit dans la Vendée
Qui s’appelle Charette.
Vive son cœur !
Chantons à pleine tête :
Gloire et honneur !

Cet ami du monarque
Il a bien du renom.
Il fait un grand obstacle
A tout’ la Nation :
Jusques en Angleterre
On l’applaudit ;
Aussi sur les frontières,
Même en Paris.

Admirons la vaillance
De Charette homm’ de coeur
Il est né pour la France
Il fait voir sa valeur
Regardez cette armée
Rien de plus beau ;
Il a palme et laurier
Dans les drapeaux.

Combien de catholiques
Qui n’existeroient plus
Si Charett’ Pacifique
Avait perdu la vie !
Dieu nous l’a conservé
Vive le Roi !
Que toute cette armée
Chante avec moi.

Quand va à l’attaque
Dit à ses Commandants:
 » Mettez-vous en bataille
Et marchez sur huit rangs.
En avant ! grenadiers
Ne craignez rien
Courage, cavaliers,
Tout m’appartient.

Malgré la canonnade
Il fonce vaillamment
Quoique la fusillade
Il dit : « Mes chers enfants,
Crions à haute voie,
Soldats, vengeons
La mort de notre roi
Par la Nation. »

Publicités

9 commentaires

  1. Mickaelus said,

    Voilà une chanson admirable dont je n’avais pas connaissance ; merci de nous la faire découvrir. Il est bon d’ailleurs qu’elle rappelle clairement le lien clair et net entre contre-révolution vendéenne et légitimité monarchique : figurez-vous que j’ai trouvé sur internet une jeune demoiselle, parmi la descendance actuelle de ce même Charette, pour me soutenir mordicus que les guerres de Vendée n’avaient rien de royaliste et que Charette aurait reconnu la république de bon cœur à La Jaunaye ; quelle drôle d’époque… Beaucoup ne comprennent plus que la lutte pour la civilisation française ne peut se passer de bonnes institutions, donc de la monarchie légitime, et tentent alors de réécrire l’histoire à leur guise.

  2. La voix dans le desert said,

    Heureux de vous avoir été utile, surtout en ce domaine où vous semblez exceller.
    On vient de m’apprendre qu’une petite Clermont Tonnerre avait été connue sous le nom de « la princesse punk », mais là, une Charette qui manifestement suit ou a suivi une licence d’histoire à l’université française, ça ne manque pas de café ! Les grandes familles ne sont plus ce qu’elles étaient.
    Ah ! La cécité de certains qui devraient être des nôtres est le grand drame de notre époque… Mais cela nous permet de nous abandonner à la Providence, comme jamais.

  3. blindtheseus said,

    Bavo pour ce site; mais saviez-vous que le dernier chevalier de France avait également composé des chansons anti-bleus ?

  4. La voix dans le desert said,

    l me faut vous remercier, car jusqu’a present, je l’ignorai. N’hesitez surtout pas a me transmettre ces chants par l’intermediaire de ce blog, si vous repassez par ici.

  5. blindtheseus said,

    Une des plus connues est visiblement celle à chanter + ou – sur l’air de la Marseillaise ou il parle ; – notamment – de cette  » lenteur barbare  » républicaine…

  6. guillon said,

    bonjour
    d’une famille de vix , famille ayant compte des paysans, des hommes et femmes d’eglise,des fonctionnaires,je dis bravo pour votre site et si on trouve toutes opinions dans beaucoup de familles, ce n’est pas une raison pour rejeter les choix de nos ancetres. mais est ce qu’il y a des vrais democrates et tolerants a la fois?
    mais combien entendront la voix dans le desert? il a deja ete repondu et c’est par malheur toujours d’actualite « ils ont des oreilles pour ne point entendre et ils ont des yeux pour ne point voir » evitons d’en etre…
    amicalement. jean-pierre guillon

  7. Beethoven said,

    Ils ont les yeux de la chouette qui ne peut voir le soleil …

  8. La voix dans le desert said,

    Guillon,
    Soyez remercié… amicalement !

  9. blindtheseus said,

    A propos, je profite de ce nouveau passage pour – humblement – vous faire remarquer que le ‘De’ de Charette ne se signalait pas à l’époque…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :